Petite promenenade autour de Graufthal

Tout autour de GRAUFTHAL, le grés est l’expression du travail de la nature et parfois, à un échelon moindre, de celui de l’homme.
Voici une petite promenade qui vous amènera à contempler des domaines étranges, à la frontière du naturel et du surnaturel. Soyez courageux, et suivez nous !

Traversez tout d’abord, le petit pont derrière l’église catholique, et longez sur quelques mètres le cours de la Zinsel, en direction de PFALZWEYER. Vous atteindrez en peu de temps un vallon, appelé le  " Coin des Pâtres "  ou " Hirteneck ". C’est ici que se trouvait, selon la légende, le royaume de la Dame Blanche ! Une femme, qui y ramassait du bois mort, affirme l’avoir vue, assise sur le bord de la falaise ! N’ayez pas peu : approchez vous …, vous verrez, taillées dans le roc, deux entailles espacées de deux mètres. On les appelle les
" sièges à sorcières de GRAUFTHAL ".
A l’évidence ces sièges ont été taillés artificiellement dans le roc. Selon R.FORRER, qui fit dégager ces sièges et creuser la terre devant leur emplacement, ils feraient penser à la taille en queue d’aronde des pierres du mur Païen du Mont Sainte Odile, et ils seraient si larges, qu’un homme de forte corpulence pourrait aisément s’y asseoir.

Allons ! Debout les sorciers ! Nous continuons notre périple le long de la Zinsel. En deux coups de balais, nous voici arrivés au Schiertorfelsen.
Il s’agit d’une imposante arche naturelle constituée de poudingue de Sainte Odile, haute de 5 mètres et longue de 10 mètres.

Suivons à présent le sentier des crêtes. Surtout pas d’angoisse si la nuit commence a tomber ! Les lieux qu’il nous reste à visiter sont tous empreints de l’action de l’homme, mais laissons R.FORRER nous les décrire :
«  En face d’Oberhof, une chaîne de montagnes rocheuses s’étend  à l’ouest tout le long de la Zinsel vers GRAUFTHAL ; cette falaise rocheuse se termine près d’Oberhof  et sur trois de ces faces, le rocher tombe à pic. C’est à cet endroit que je découvris plusieurs remblais de terre. (…) Par leurs dispositions, je pense qu’il s’agit d’un petit ouvrage de fortification du XVIIe siècle, destiné à contrôler la route de SAVERNE  et de PHALSBOURG allant vers LA PETITE PIERRE ". 

En contrebas de cette redoute, nous trouvons, en bordure de la route et taillées dans le roc de singulières  inscriptions.